© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2010. Tous droits réservés

Yann Kersalé, Le Sept des Sorcières

Communiqué de presse

Yann Kersalé a installé en Belgique, sur la Grand Place de Bruxelles, un dispositif lumineux baptisé Convergences, qui fait découvrir le lieu d'une manière tout inhabituelle. Il nous a été donné d'en découvrir une autre, au coeur de Paris, commandée par les Editions Flammarion pour leur jardin privé.


Le Sept des sorcières est un dispositif de sept installations dans le jardin rectangulaire, autour d'un cercle de cloches (les "sorcières") de taille inégale, disposées au milieu de la pelouse centrale. On y découvre quatre faisceaux de guirlandes blanches, semblables à des efflorescences, disposées dans les arbres, derrière lesquels des voiles de lumière bleue métamorphosent les murs de séparation des immeubles environnants.

Un grand dessin géométrique pastel envahit un fronton, tandis qu'une sculpture étrange, ressemblant au dos d'un animal disparu, anime le premier plan, avec ses couleurs modifiées de seconde en seconde. Des vapeurs émergent de la fontaine, contribuant à densifier l'atmosphère étrange du jardin, fin prêt à dévoiler ses secrets...


Quelques images ici...

















 







Archives expositions personnelles France

  Yann Kersalé, Le Sept des Sorcières
  Jardin privatif des Editions Flammarion, Paris
   

Archives expositions personnelles (K-L)