Archives expositions personnelles France

Victoria Klotz, La dissolution de l’Eden, 2012, Abbaye de Daoulas. visuels courtoisie de l’artiste Victoria Klotz, La dissolution de l’Eden, 2012, Abbaye de Daoulas. visuels courtoisie de l’artiste Victoria Klotz, La dissolution de l’Eden, 2012, Abbaye de Daoulas. visuels courtoisie de l’artiste Victoria Klotz, La dissolution de l’Eden, 2012, Abbaye de Daoulas. visuels courtoisie de l’artiste

Victoria Klotz, La dissolution de l’Eden, 2012, Abbaye de Daoulas. visuels courtoisie de l’artiste

Texte de Magali Gentet, directrice artistique du Parvis, centre d’art, 2010


"Victoria Klotz est née en 1969, au moment où les artistes du Land Art ouvrent la voie d’une réflexion nouvelle sur la nature, où le monde rural traditionnel subit de profonds bouleversements et où un écologisme naissant semble pouvoir affirmer un renouveau sociétal. Dans ce contexte, nombre de démarches artistiques contemporaines se sont développées. Etrangement rares sont celles qui, à l’instar de celle de Victoria, ont mis en dialogue ces multiples ressources qui fondent aujourd’hui encore le rapport parfois conflictuel que nous entretenons avec notre environnement.


Le travail que Victoria Klotz mène depuis 1997 apporte justement un nouvel éclairage sur cette question en interrogeant, sans nostalgie, le fragile équilibre qui existe entre l’homme et le monde qui l’abrite ; questionnant en particulier nos relations à la nature ou l’animalité, qu’elles soient sauvages ou domestiquées. Consciente que l’humanité doit revenir à une utilisation plus équitable du monde, mais refusant de s’asservir aux morales qui gouvernent l’air du temps, Victoria Klotz n’hésite pas à fonder son travail sur une relation intime avec la part sauvage qui nous habite... »


Communiqué de presse


Pour le parc de l’abbaye de Daoulas, Victoria Klotz s’est inspirée du bestiaire présent dans l’iconographie de l’abbaye. L’intervention de l’artiste prend place dans le contrebas du parc dans une zone récemment "repaysagée" dans le périmètre d’une parcelle close par une palissade en bois. A l’instar des paradeisos de la Perse ancienne, le jardin est traversé par une eau courante, la végétation s’exprime avec vitalité, les animaux et les hommes sont en présence. Au travers d’œilletons, le spectateur peut observer ce huis-clos sous différents points de vue.



























 







  Victoria Klotz, La dissolution de l'Eden
   Abbaye de Daoulas
   07.04 - 14.10.2012
 

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 7 avril au 14 octobre 2012. Abbaye de Daoulas - 29460 Daoulas. Tél.: +33 (0)2 98 25 84 39.

Victoria Klotz, La dissolution de l'Eden, Abbaye de Daoulas

Archives expositions personnelles (K-L)