© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Shai Kremer, Infected Landscapes (Paysages infectés)

Communiqué de presse

La galerie Les Filles du Calvaire présente la première exposition personnelle de Shai Kremer en France. A travers les deux séries de photographies présentées, Paysages infectés (Infected Landscapes) et Empires déchus (Fallen Empires), l'artiste dresse un portrait métaphorique de la transformation du paysage israélien à travers des années, des décennies, voire des siècles de passages successifs de civilisations.

Paysages infectés / Infected Landscapes

Note d'intention de l'artiste
(traduction de son texte) voir son site:
www.shaikremer.com/il.html

En 1999, j'ai commencé à photographier l'empreinte sinistre de l'armée israélienne sur le paysage israélien, et en miroir, sur la société israélienne.

Mes images reflètent le traumatisme psychologique et l'ambiguïté d'une vie dans un territoire de combats; elles mettent également en garde contre les vestiges de la guerre devenus un élément permanent de la vie quotidienne. 

Susan Sonntag a expliqué comment les images médiatiques nous rendent insensibles à la violence et à la souffrance d'autrui. Je suis également d'accord avec le propos de Richard Misrach disant que "la beauté peut être un très puissant transmetteur d'idées difficiles à supporter". Les images que j'ai prises sont souvent formellement attractives, esthétiques, des compositions soignées apparemment "innocentes" et poétiques. Cela rejoint les mécanismes de défense développés de manière inconsciente sur le pays. Le paysage, infecté par les sédiments accumulés à cause du conflit en cours, devient matière à discussion.

Les photographies attirent le spectateur, le séduisent et l'appellent à réfléchir sur leur sens et leurs implications : une démarche personnelle que l'on a défini comme "à la fois clinique et émotionnelle".

Comme l'a écrit Sverker Svorlin, "les paysages militaires... constituent une mémoire collective. Ils nous rappellent que la violence politique a une spatialité et qu'elle s'immisce aussi dans les paysages que l'on a appris à aimer... Donner à ces paysages de guerre une certaine visibilité peut donc constituer un acte de paix."








 







Page suivante : Empires déchus (Fallen Empires)

Exposition du 18 mars au 30 avril 2010. Galerie Les Filles du Calvaire, 17 rue des Filles du Calvaire - 75003 Paris. Tél.: +33 (0)1 42 74 47 05. Ouverture tous les jours de 11h à 18h30 sauf dimanche et lundi.

Archives expositions personnelles France

  Shai Kremer, Infected Landscapes (Paysages infectés)
  Galerie des Filles du Calvaire, Paris
  18.03 - 30.04.2010

Archives expositions personnelles (K-L)