Archives expositions personnelles France

La note d’intention de Perrine Lacroix


Le bunker intrigue par son histoire et sa présence inaltérable. Evocation, survivance ou stigmate de notre mémoire, quel impact exerce-t-il aujourd’hui dans notre paysage urbain et mental? Quelle transition opère-t-il en nous? Quelle vague silencieuse?
En Occident, nous sommes attentifs aux événements les plus sonores plutôt qu’aux vagues de fond silencieuses. Selon François Jullien, la pensée chinoise ne pose pas l’existence d’êtres et d’états bien définies, mais de processus de transformations conduisant le monde dans son ensemble à évoluer, d’une façon plus ou moins progressive, lente et silencieuse.





.
















 







Exposition en extérieur du 16 mai au 8 septembre 2013. Blockhaus du Hub Studio, 21 rue Jean Simon de Voruz - 44200 Nantes.

  Perrine Lacroix, Vague silencieuse

  Blokhaus du Hub Studio, Nantes

  16.05 - 08.09.2013

Perrine Lacroix, Vague silencieuse

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Perrine Lacroix, Vague silencieuse, production mpvite. Blockhaus du Hub Studio, 2013. Photo courtoisie de l’artiste

Coloriage, parois du blockhaus noircies au charbon de bois, 350x1200x1150 cm, 2013, production mpvite

Noircir le blockhaus. Le geste n’est pas celui de peindre mais celui de crayonner avec du charbon. Cet outil nous renseigne sur la fonction du blockhaus qui détenait des armes et de la dynamite. Le charbon de bois est un des trois composants de la poudre à canon avec le soufre et le salpêtre.
L’utilisation du charbon implique une évolution dans le temps. En fonction de la pluie, du soleil et du vent, il va couler doucement au sol, se teinter, se gommer, s’effacer et, finir par disparaître.

Noircir le bunker c’est aussi renforcer ses allures de caisse sonore, d’enceinte. C’est amplifier l’image du son qu’il abrite (puisqu’il est devenu lieu de répétition) mais c’est aussi réveiller la mémoire acoustique des armes qu’il cachait.


Enseigne, lettrage en pvc expansé noir 8mm, 533x63 cm, 2013, production mpvite
L’Enseigne comme son nom l’indique, nous révèle sa propre définition. Enseigne n. f. (XII°; ensenna, 980; lat; insignia, plur. de insigne «marque»)
L’Enseigne s’impose en tant que telle, tout en interrogeant ce qu’elle nous enseigne ici, par sa situation. Elle est posée sur un bunker, opaque et silencieux. Celui-ci reste là, tapis au ras du sol, entre les hautes et récentes habitations, tel un vestige immuable.



Perrine Lacroix, Vague silencieuse, production mpvite. Blockhaus du Hub Studio, 2013. Photo courtoisie de l’artiste

Archives expositions personnelles (K-L)