Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Natacha Lesueur est bien connue pour son travail autour de la mise en scène du corps, qu'elle photographie après l'avoir modifié, travesti ou habillé. Pour cette exposition, elle interroge l'imaginaire exotique et paradisiaque de la Polynésie en proposant un regard singulier sur ce territoire onirique.










































.
















 







Ces montages, bien connus aujourd'hui, ont conduit l'artiste à des développements différents qui jouent moins sur des démonstrations baroquisantes comme précédemment, et plus, sur des images apaisées de paysages dont l'organisation stable et équilibrée est simplement perturbée par des lumières artificielles aux tonalités fortement acidulées.






Natacha Lesueur, Sans titre (Détail), 2012. Epreuve lambda fujiflex, diassec. 40 x 50 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014

À l'exception de ses installations culinaires, parfois comestibles, qui forment l'autre versant complémentaire de son œuvre, Natacha Lesueur a, depuis le début des années 1990, réalisé de nombreuses mises en scènes du corps — le sien ou celui d'autres personnes — qu'elle photographie soigneusement après lui avoir fait subir de curieuses hybridations. Marqué, estampillé, tatoué, ce corps a souvent été habillé, modifié, travesti par ce que normalement il ingère: filets de poisson, feuilles de salade, tranches de charcuteries diverses, etc.

Ces montages, bien connus aujourd'hui, ont conduit l'artiste à des développements différents qui jouent moins sur des démonstrations baroquisantes comme précédemment, et plus, sur des images apaisées de paysages dont l'organisation stable et équilibrée est simplement perturbée par des lumières artificielles aux tonalités fortement acidulées.

Natacha Lesueur, Sans titre (Détail), 2012. Epreuve lambda fujiflex, diassec. 40 x 50 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014


L'exposition Ombres blanches de Natacha Lesueur au musée national Marc Chagall se concentre sur le travail récent de l'artiste autour du thème de la Polynésie. Elle interroge l'imaginaire du paradis exotique lié à ces îles de l'océan Pacifique. Les navigateurs et les explorateurs occidentaux ont largement contribué, à partir du XVIIIe siècle, à la création de ce mythe, en associant les rivages polynésiens à ceux de l'Eden. À quelques pas du Paradis peint par Marc Chagall dans la salle du Message Biblique, les œuvres de Natacha Lesueur proposent un regard singulier sur un territoire onirique. Elle s'attache à traduire les couleurs et les lumières de la nature et de la végétation polynésienne. Ses photographies invitent à aller au-delà des apparences en conférant à ces images toute leur étrangeté.

Natacha Lesueur, Sans titre, 2013. Photographie analogique. Epreuve pigmentaire sur papier fine art. 120 x 150 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014 Natacha Lesueur, Sans titre, 2012. Epreuve lambda fujiflex, diassec. 73 x 110 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014

Natacha Lesueur, Sans titre, 2013. Photographie analogique. Epreuve pigmentaire sur papier fine art. 120 x 150 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014


Natacha Lesueur, Sans titre, 2012. Epreuve lambda fujiflex, diassec. 73 x 110 cm. Courtesy Musée national Marc Chagall, Nice, © Adagp, Paris 2014


  Natacha Lesueur, Ombres blanche
  Musée national Marc Chagall, Nice

  22.02 - 19.05.2014

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 22 février au 19 mai 2014. Musée national Marc Chagall, avenue du Dr Ménart - 06000 Nice. Tél.: +33 (0)4 93 53 87 20. Ouverture tous les jours de 10h à 17h.



Archives expositions personnelles (K-L)