© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Astrid Kruse Jensen, Parallel Realities, Backlash Galerie

Communiqué de presse

Après son exposition au Stedelijk Museum d’Hertogenbosch, l’artiste danoise Astrid Kruse Jensen investit les trois niveaux de la galerie Backslash dans une scénographie étonnante où ses paysages, à la frontière entre réel et imaginaire, plongent le spectateur dans l’obscurité désormais caractéristique de ses photographies.


Astrid Kruse Jensen travaille la photographie argentique à travers une mise en scène contrôlée dans les moindres détails d’espace, de lumière et de couleurs. Les paysages crépusculaires, les maisons en bois dans l’obscurité, les atmosphères chargées d’une certaine nostalgie, forment un vocabulaire lié à l’imaginaire, au souvenir et où l’enfance et la couleur rouge tiennent une place prédominante.


La mémoire reste un thème principal de son travail même s’il s’agit de mémoire créée, imaginée. Comme elle l’explique, « les souvenirs sont le point de référence de ce projet qui interroge le rôle du photographe en tant que détenteur de la mémoire. (…) Pour ce travail, j’ai choisi de créer des souvenirs qui n’ont jamais réellement existé ou été enregistrés. (…) Les images créent une sorte d’interaction spatiale entre le passé et le présent, une dislocation du temps et de la mémoire. »


Une femme solitaire vêtue de rouge vient parfois animer ces étranges paysages et suggère ainsi divers scenarii dans l’esprit du spectateur dont l’imagination devient alors juge unique entre réalité et fiction.


Le travail d’Astrid Kruse Jensen nécessite un long temps d’exposition, permettant à l’obscurité d’exprimer toutes ses facettes et à la lumière d’émettre toute son intensité.






















 







Exposition du 9 juin au 23 juillet 2011. Backlash Gallery, 29 rue Notre-Dame de Nazareth - 75003 Paris. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 19h.





75003 Paris


L’exposition à la galerie Backslash s’axe autour de plusieurs séries réalisées ces dernières années, Parallel Landscapes, Imaginary Realities et The Construction of Memories qui construisent une réflexion totale sur les différents univers de la photographe.


Les œuvres d’Astrid Kruse Jensen ont été montrées dans de nombreuses institutions internationales, notamment au Stedelijk Museum d’Hertogenbosch (2011), à la Maison du Danemark de Paris (2010), à la Viewing Room de Bombay (2009) ou encore au Harbourfront de Toronto (2006). Ses photographies sont présentes dans de nombreuses collections à travers le monde, dont The George Eastman House (USA), The National Museum of Photography (Danemark), The Hafnarborg Institute of Culture and Fine Art (Islande), The John Kobal Foundation (Londres) ou The Manchester City Gallery (Royaume-Uni).


Astrid Kruse Jensen, Within the trees, 2006

Astrid Kruse Jensen, Within the trees, 2006


Astrid Kruse Jensen, A place she had always dreamt about, 2008

Astrid Kruse Jensen, A place she had always dreamt about, 2008


Archives expositions personnelles France

  Astrid Kruse Jensen, Parallel Realities

   Galerie Backlash, Paris
   09.06- 23.07.2011

Archives expositions personnelles (K-L)