© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Angélique Lecaille Guilbert, Je suis une île

Communiqué de presse

Le centre d'art La Chapelle des Calvairiennes invite Angélique Lecaille Guilbert à présenter ses dessins et gravures.

Ce qui est troublant dans le travail de cette jeune femme, c’est le déchirement de la beauté. Beauté du geste d’abord où nous n’avons aucune peine à mesurer le travail conséquent de ces dessins à la mine de plomb ou à l’encre. Cette main qui avec ce geste qui l’accompagne vous fait entrevoir une photographie, procédé mécanique de représentation.


Bien entendu on peut louer cette grande dextérité du dessin, mais à peine avons-nous cette envie que le déchirement s’installe lorsque l’on saisit le sujet du dessin.


Une torpeur s’installe, un malaise parfois. Les formats imposants des dessins réalisés à la mine de plomb ou encore les pyrogravures vont vous plonger dans des paysages troublants : pollués ou luxuriant de beauté… de virginité. Cette jeune artiste rennaise vous prend à témoin au travers de ces images dessinées, entre cascades gigantesques et bombardements de zone de guerre, c’est toute l’ambiguïté de notre monde, réel ou irréel, mais bien vivant !











 







Exposition du 14 mai au 26 juin 2011. La Chapelle des Calvairiennes, rue Guyard de la Fosse - 53100 Mayenne. Ouverture du mercredi au vendredi de 14h à 17h, samedi et dimanche de 14h30 à 18h.



Angélique Lecaille Guilbert, Une île

Angélique Lecaille Guilbert, Une île

Archives expositions personnelles France

  Angélique Lecaille Guilbert, Je suis une île
  Chapelle des Calvairiennes, Mayenne
  14.05- 26.06.2011

Archives expositions personnelles (K-L)